VOD, SVOD, exclusivités, facilités de paiement, vous ne pouvez plus dire que ce soir, y’a rien à la télé !

La plateforme vidéo créée par les grandes majors américaines Disney, Fox et NBC Universal, HULU, a investi 500 millions de dollars dans les contenus. Hulu a décidé d’élargir « ses sources d’approvisionnement » selon Andy Forssell, vice-président pour Hulu. La plateforme a ainsi signé une dizaine d’accords dont Viacom qui lui permettra de diffuser les programmes de Nickelodeon, la grande chaîne jeunesse américaine, Sony ou encore Warner.

Hulu envoie ainsi un signe au marché sur les perspectives de développement du leader de la télévision de rattrapage face à la concurrence d’Amazon, de Netflix et de YouTube qui vient de créer ses propres chaînes thématiques. L’avenir de ce type de consommation de contenus est loin d’être arrivé à maturité selon Hulu.

hulu mission

En effet, leurs revenus ont progressé de 60% en 2011 et devrait encore s’accélérer. Quant à l’arrivée de nouveaux acteurs, la plateforme ne semble pas inquiète en raison d’un nombre de consommateurs toujours croissant. Les positionnements des acteurs sont différents, Hulu, à l’instar de Netflix, cherche à développer des exclusivités.

La plateforme a notamment distribué aux Etats-Unis « The Thick of It », un programme de la BBC et préparerait une nouvelle série « The Wrong Man ». De quoi attirer le consommateur… Côté France, le groupe AB lancera un service de VOD baptisé Jook Vidéo en janvier prochain. Le groupe a tenu à préciser que ce service ne servira pas à recycler le « fameux !» catalogue AB et sera proposé à un prix agressif de 6,99€ par mois sans engagement, standard du marché imposé par Netflix.

Le groupe qui a signé avec Warner Bros et Sony Pictures proposera du cinéma, des séries, des thématiques comme les mangas, les programmes jeunesses, du sport, des documentaires… Avec l’un des plus importants catalogues de droits audiovisuels (plus de 1 500 titres qui représentent 44 000 heures de programmes) ne se sent pas menacé par l’arrivée prochaine d’Amazon avec LoveFilm (Netflix ayant mis en suspens ses velléités de conquête du marché français). Le groupe espère attirer entre 50 000 et 60 000 abonnés à son offre au bout d’un an et atteindre à terme les 300 000 abonnés bien qu’il n’ait pas encore trouvé d’accord de distribution avec un fournisseur d’accès à Internet.

L’enthousiasme d’AB production n’est pas partagé par CanalPlus, qui est son principal concurrent avec son offre CanalPlay Infinity. En effet, malgré 200 000 abonnés, le service ne serait pas rentable selon le directeur de CanalPlay, Patrick Holzman qui manifeste beaucoup plus d’inquiétude face à l’arrivée d’Amazon et de Netflix dont le savoir-faire a une longueur d’avance. Le marché devrait alors s’équilibrer autour de 7 euros (contre 9€ actuellement chez Canal)… Petite révolution pour Canal qui n’a pas pour culture d’offrir des services à moins de 10 euros…et encore moins sans engagement ! Satanée concurrence !!! Enfin, maintenant que vous avez choisi votre programme parmi la multitude d’offres, si vous avez opté pour une des chaînes du réseau NBC Universal, vous pourrez acheter lors des émissions des produits via un support mobile grâce à l’application de social Zeebox. NBC a signé un partenariat avec American Express pour rendre possible le « t-paiement ».

la zeebox appPlus précisément, NBC a sélectionné des produits en lien avec les émissions diffusées qui pourraient attirer des acheteurs potentiels. Bonus : les possesseurs d’une AmEx pourront même obtenir une réduction pouvant aller jusqu’à 35$ pour une utilisation synchronisée de leurs comptes Facebook ou Twitter en remerciement du buzz qu’ils génèrent…Good buzz !


Tags: , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top