Moozar.com veut faire culpabiliser les “pirates musicaux” et leur faire racheter leur faute

moozarMoozar est la dernière trouvaille de David Brami pour lutter contre la piraterie musicale sur internet. Pluto que d’essayer de développer une offre payante pour limiter le téléchargement illégal (itunes, FnacMusic, VirginMega, Deezer, Spotify, etc) ou par la répression (Hadopi), Moozar joue sur la carte de la “culpabilité” des internautes, en leur permettant de racheter leur faute.

Un concept très logique
Moozar part du constat (révélée par une étude IFOP commandée par Moozar) que 60 % des internautes adeptes du téléchargement illégal “souhaiteraient dédommager” les artistes.Ainsi, le site proposera aux internautes de dédommager les artistes dont ils ont téléchargé les œuvres. Au passage, Moozar touchera 20% de commission sur les montants versés.

Par défaut, Moozar proposera de verser 1 euro par chanson. Les artistes pourront fixer un « prix d’indemnité » à leur convenance. Les internautes pourront verser moins -à partir de 30 centimes- mais n’obtiendront alors aucune contrepartie, et leur copie sera toujours considérée comme illégale.

Qu’en pense les majors de la musique ?

Interrogé par Rue89, il s’avère que la proposition n’a pas l’air d’enthousiasmer les maisons de disque. A commencer par les « majors » telles que Sony, Warner, EMI ou Universal : elles l’ont immédiatement rejetée, car elles considèrent que ce serait un encouragement à la copie illégale. Au final, c’est comme on si on disait aux Internautes: “vous n’avez pas le droit de télécharger de la musique illégalement”, puis “Ok vous l’avez quand même fait, bon bah finalement, c’est pas grave, vous pouvez vous rattraper sur Moozar”. Pas très crédible pour la majors …

Au final, en y réfléchissant, si les internautes n’ont pas payé la première fois alors qu’ils en avaient l’occasion, pourquoi le ferait-il a posteriori ? Je veux bien admettre que les pirates des premières heures se repentissent car la prise de conscience publique n’était pas encore arrivée, mais maintenant que le débat Hadopi a eu lieu, qui peut prétendre ne pas faire un téléchargement illégal en toute connaissance de cause, et ceci parce qu’il ne veut pas acheter la musique désirée? Et ce que ce dernier va vouloir revenir sur son geste grâce à Moozar ? Pas sur …


Tags:

Un commentaire

  1. Moi je dis, c’est encore du pipo ce truc… je ne suis pas sur que ca fonctionne comme Monsieur Brami le souhaite… enfin on peu toujours avoir de l’espoir !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top